le VC Harnes garde la tête haute et confirme son appétit

Les Harnésiennes n’ont pas trop douté à Niort, la lanterne rouge. Elles se sont imposées en quatre manches, avec il est vrai quelques points d’accroche mais l’essentiel est ailleurs.

Avec ce cinquième succès de rang en play-down, le VCH est plus que jamais proche et en phase avec son objectif final, celui de rester la seule formation invaincue tout en établissant un beau record de points. Face à Niort, Harnes a fait coup double : une victoire et un maintien qui devient avec le poids des points récoltés officiel. Émilie Hipp, la coach, souligne le très bon état d’esprit de son équipe qui a su ne pas trop se découvrir ni gamberger. «  Ce n’est peut-être pas notre plus belle victoire mais elle prouve que nous avons du caractère et que malgré des remaniements dans le groupe, nous restons toutes armées de la même bonne volonté. Niort n’est pas une équipe facile à jouer. C’est une formation qui joue sur un faux rythme, qui tente parfois des drôles de choses et qui peut endormir facilement l’adversaire. Nous avons connu ce genre de souci dans le second set après un début de match assez facile. Nous aurions pu tomber dans le piège mais l’apport de tout le monde s’est avéré important  ».

Harnes avait d’ailleurs décliné son plan de jeu en deux options. Justine Poudré d’emblée posa ses jalons à l’organisation et Zorika Zivanovic la suppléa au moment de brouiller les pistes. Un pari d’autant plus pesant que Maxandre Malvetti était encore une fois absente et qu’Héléna Wierre avait pris part au jeu offensif. «  Maintenant c’est vrai que le fait de jouer en étant maintenus nous permet d’oser plus de choses, de tenter des schémas différents et de garder des joueuses sous le coude.  » ajoute Émilie Hipp qui tient pourtant à ce que son équipe garde encore le cap. Car à trois étapes de la fin, ça serait en effet bien bête de décrocher.

Volley-Ball Péxinois Niort – VC Harnes : 1/3 (22/25, 28/26, 20/25, 23/25)

Attachment

%d blogueurs aiment cette page :