Harnes débute les play-down avec une bonne dose de confiance

Face à une formation de Niort quasiment condamnée à la relégation, les Artésiennes ont répété leurs gammes, ce samedi soir.

En tête dès l’entame, Harnes se montra le plus percutant sur ses mises en jeu et au contre (3/0, 8/3). Tactiquement appliqué, le groupe nordiste manqua toutefois de force de pénétration et ne joua que par à-coups. Dès lors, Kaminska profita des offrandes pour faire parler son gabarit (13/10). Et même si le VCH perfora aux ailes avec Stoyanova (20/13), il fut proche de la grosse rature (23/21, 25/22). Mais Harnes ne retint pas vraiment la leçon et resta à portée de fusil, surtout que Chojnacka alimenta avec une belle variété devant (7/8). Ce léger coup de froid raviva Émilie Hipp qui, de son banc, demanda aux siennes de se responsabiliser. Le message fut entendu et l’écho perturba grandement l’arrière-garde niortaise. Dépassées, les Péxinoises manquèrent alors d’envergure, permettant à Malvetti d’enchaîner les services (16/11, 22/11) sans être trop inquiétée. L’issue du set, dans ces conditions, ne fit plus de doute (25/16), même si le VCH avança avec un rythme finalement assez convenu. Dos au mur, Niort essaya de tout miser sur son agressivité alors qu’en face, les Artésiennes décidèrent de faire tourner. Le VBPN resta au contact (8/7) mais quand Harnes se décida à accélérer, notamment avec l’appui de Dembélé rentrée en jeu (16/9), il eut du mal à tenir la cadence. Certes, l’envie et les défenses restèrent dans la trame, mais Harnes fixa bien mieux son effort (19/10, 21/13 puis 25/17).

VC Harnes – VB Péxinois Niort : 3/0. 25/22 (25’), 25/16 (22’), 25/17 (23’).

%d blogueurs aiment cette page :